Comment faire de la gestion locative à Toulouse ?

La capitale de la région Midi-Pyrénées, Toulouse, est réputée pour la richesse de son patrimoine historique et la beauté de son architecture. Son charmant surnom de « Ville rose » vient du fait que presque tous ses bâtiments sont en briques en terre cuite. Elle figure parmi les villes les plus attractives de France.

Toulouse est à la fois capitale confirmée du rugby français et la capitale européenne de l’aéronautique et de l’aérospatiale. Elle est également une grande ville universitaire qui abrite 3 universités, des écoles d’ingénieurs, une grande école de commerce, sans oublier les institutions culturelles de prestige.

La présence des nombreuses sociétés et groupes internationaux, qui sont tous d’importants créateurs d’emplois, tant pour la ville que pour la région, font de Toulouse un pôle économique hors pair.

Un marché immobilier très dynamique

La grande réputation de la qualité de vie dans cette grande technopole dépasse les frontières nationales et attire, non seulement les européens, mais aussi les autres nationalités du monde. La ville accueille des milliers de nouveaux habitants par an. Cette perpétuelle augmentation de la population engendre une demande toujours croissante de logements.

Il arrive même dans certains quartiers, comme le centre-ville, que les demandes soient largement supérieures par rapport aux offres.

La surabondance des demandes constitue une occasion pour les propriétaires qui désirent s’investir dans la gestion locative. Gérer la location d’une maison est une chose aisée, assurent les spécialistes en immobilier, et ne nécessite aucune spécialisation.

Pour assurer la gestion des biens immobiliers, deux principaux types de gestion existent.

La gestion locative gratuite

Si un propriétaire décide de gérer lui-même son ou ses logements locatifs, il doit s’occuper, lui-même, de la recherche des locataires. Il doit aussi s’assurer de la réalité des revenus de chaque candidat à la location, et procéder aux autres vérifications prévues par la loi 89-462 sur les rapports locatifs.

Cet engagement nécessite également un classement rigoureux de toutes les lettres envoyées et reçues des locataires, tous les actes, sans oublier les factures, les contrats et les notes de syndics, et tout ce qui concerne le suivi de la location.

Cependant, la gestion locative gratuite offre au propriétaire l’avantage d’être en relation directe avec le locataire. Ce qui lui permet d’être au courant de toutes les informations concernant la gestion du bien concerné. Ce sont, entre autres, les travaux de réparation que le droit locatif impute au bailleur ou le le loyer impayé.

La gestion locative professionnelle

Il se peut qu’un bailleur ne soit pas au courant de tous les arcanes du métier, et qu’avec tous les tracas et autres désagréments rencontrés en cours de route, il n’arrive plus à assurer la gestion de son ou ses biens immobiliers.

Dans ce cas, faire appel à des professionnels dans le domaine de la gestion locative à Toulouse serait plus que judicieux. En effet, la ville regorge de nombreuses agences, qui sont prêtes à venir en aide aux propriétaires qui le souhaitent.

Elles prennent en charge, sans aucune distinction, tout type d’immeubles, tout en garantissant au bailleur une gestion immobilière totale.

Le mandat de gestion locative

Le propriétaire, qui sollicite les services d’une agence pour assurer la gestion de ses biens immobiliers, doit impérativement délivrer, à ce prestataire de service, un mandat de gestion.

Ce document signé par les deux parties (le bailleur et l’agence) comporte l’ensemble des missions confiées à l’entité gestionnaire.

L’ajustement de ce contrat peut être réalisé selon les besoins du bailleur. Il doit nécessairement présenter une durée déterminée à l’avance. Ce délai est, généralement, effectif pour 12 mois, mais à l’issue de sa date limite, le contrat peut être reconduit.

Dans le cadre de l’exécution de son mandat, l’agence administratrice d’un bien immobilier doit récolter les loyers et s’occuper de toutes les charges. La déclaration fiscale des revenus locatifs sera également à sa charge. Il en est de même pour la révision annuelle du loyer, ainsi que la régularisation des charges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench